Galerie

Le marketing suisse-allemand et ses anglicismes a tendance à oublier qu’il y a un quart de francophones dans le pays.